Ciné TNB

Ciné TNB

avec Florence Pugh, Cosmo Jarvis, Paul Hilton....

Exclusivité

The Young lady

réalisation William Oldroyd

1865, Angleterre rurale. Katherine mène une vie malheureuse d’un mariage sans amour avec un Lord qui a deux fois son âge. Un jour, elle tombe amoureuse d’un jeune palefrenier qui travaille sur les terres de son époux et découvre la passion. Habitée par ce puissant sentiment, Katherine est prête aux plus hautes trahisons pour vivre son amour impossible. 

Ici, point besoin de grandiloquence pour raviver l’esprit de Macbeth sur le grand écran. Avec un micro budget, The Young lady fait un macro effet, plus en tout cas que la récente version avec Marion Cotillard et Michael Fassbender, boursouflée et ronflante. Certes, ici il ne s’agit point d’une nouvelle adaptation de l’œuvre de Shakespeare, mais plutôt d’une adaptation de Lady Macbeth du district de Mtsensk (Nikolaï Leskov, 1865). Avec une rigueur de cadrage qui relève de l’ascétisme, William Oldroyd parvient à rendre l’évolution psychologique vraisemblable. Cette vision pervertie de l’univers romanesque de Jane Austen se rapproche souvent du sous-texte de Tess d’Urbeville, encore un autre roman de Hardy mis en scène par Polanski. Dans son utilisation scrupuleuse des décors, son approche picturale du roman et la composition bluffante de Florence Pugh, magistrale apprenti Macbeth, The Young Lady est une œuvre passionnante qui se déguste sans modération.

Pays
Grande-Bretagne
Langue
VO
Année
2017
Durée
1h30
Image
Couleur
Public
Adulte

Informations générales

La séance commence par le film