JULIE DUCLOS

JULIE DUCLOS

metteur en scène

« J’ai un rapport au cinéma très fort et faire exister du cinéma au théâtre m’intéresse. »

Née dans le théâtre avec un père acteur et une mère metteure en scène, issue du Conservatoire de Paris en 2010, Julie Duclos trouve vite le goût de la direction d’acteurs. Qu’elle affermit en suivant des stages comme actrice avec le metteur en scène polonais Krystian Lupa « autour de l’improvisation, et d’autres outils qui permettent de déplier le travail avec les acteurs ». Autres lignes de force dans un parcours qui compte à ce jour quatre spectacles : le lien avec le cinéma, son intérêt pour les écritures fragmentées et le montage. Son premier projet à partir des Fragments d’un discours amoureux de Barthes adapte les pages éclatantes d’un penser amoureux. Abécédaire qu’elle explore ensuite dans la dualité du genre avec Masculin/Féminin. Godard n’est pas loin. Le cinéma des années 70 inspire la création de Nos serments. Précisément La Maman et la putain de Jean Eustache, à la lumière de ce que lui disait au conservatoire, le cinéaste Philippe Garrel : dé-théâtraliser le jeu, sortir des salles, tourner dans la rue, capter le présent. « J’ai un rapport au cinéma très fort et faire exister du cinéma au théâtre m’intéresse. » Parce que l’art cinématographique est art du montage, de l’association de plans. « Il y a des gens qui n’auraient jamais été amoureux, s’ils n’avaient jamais entendu parler de l’amour » écrit La Rochefoucauld. Julie Duclos nous le suggère dans l’éclat de l’entre-deux.